Simple. Local. Écologique.

Comme les 80 autres monnaies locales existant en France, nous travaillons à construire un réseau capable de réunir citoyen·ne·s, commerçant·e·s, paysans, entreprises, collectivités, associations, pour développer une économie locale plus solidaire et plus respectueuse de l’environnement.

Découvrez les principes, chiffres et actions qui se cachent derrière la notion de monnaie locale.

Maintenir la richesse sur le territoire

en créant un réseau d’acteurs travaillant en circuits courts
Avec l’Euro

Chaque euro injecté dans l’économie locale quitte le territoire en l’espace de quelques transactions. Ils alimentent majoritairement des chaînes de production distantes et polluantes, et peuvent facilement intégrer des circuits spéculatifs ou d’évasion fiscale. 

Avec le Lien

Chaque Lien injecté dans l’économie locale participe à la relocalisation des échanges. Ils alimentent des structures locales travaillant en circuits courts, réduisant les émissions de CO². Ils sont destinés à circuler et à alimenter l’économie réelle, il ne peuvent intégrer aucun circuit d’évasion fiscale ou de spéculation. Maintenir de la richesse, c’est aussi maintenir des emplois.

Promouvoir
le commerce de proximité

grâce à un outil incitatif

En accord avec la charte du Lien, les entreprises de la grande distribution, celles affiliées à une entreprise du CAC 40 ne peuvent pas adhérer à l’association.
En conséquence, pour utiliser leurs Liens, les adhérent.e.s particuliers ou professionnel.le.s sont incité.e.s à développer des relations avec des entreprises et des commerces locaux, garants de savoir-faire, d’une valeur symbolique forte pour l’identité de nos communes et de notre territoire.

des adhérent.e.s d'une monnaie locale disent avoir augmenté leur consommation de produits locaux

des adhérent.e.s d'une monnaie locale disent se rendre moins souvent en grande surface.

des adhérent.e.s d'une monnaie locale disent avoir réduit leurs achats en ligne.

Se réapproprier
la monnaie

en sortant notre argent des circuits de spéculation pour l’orienter vers l’économie réelle 

Chaque euro échangé contre un Lien est placé sur un compte de garantie réparti entre la Nef et le Crédit Coopératif. Ce fond augmente la capacité de financement de ces banques qui ne financent QUE des projets de l’économie réelle ayant un impact culturel, social ou environnemental positif, pendant que les Liens irriguent l’économie locale. Ce fond est orienté en priorité vers des projets du territoire ou circule le Lien, et cerise sur le gâteau, la Nef s’engage à doubler chaque prêt associé à ce fond.

Financer
des projets de transition

par une contribution à la reconversion

Pour inciter les entreprises à faire circuler la monnaie, toute reconversion de Liens en euros par les adhérent·e·s professionnel·le·s s’accompagne d’une contribution de 3% qui alimente un fond destiné à financer des projets de transition. L’orientation de tout ou partie de ce fond est décidé collectivement en assemblée générale.
Le Lien a par ailleurs mobilisé son réseau à travers un financement participatif pour apporter plus de 3 500€ au financement d’une centrale photovoltaïque.

Favoriser
l’agriculture paysanne

en sélectionnant des partenaires qui s’engagent pour une agriculture responsable 

La charte du Lien ne rend pas possible l’adhésion des exploitations pratiquant l’agriculture intensive ou hors-sol et privilégie celles qui s’engagent pour l’agriculture paysanne.
L’agriculture paysanne « permet à un maximum de paysannes et de paysans réparti.e.s sur tout le territoire de vivre décemment de leur métier, en produisant sur une exploitation à taille humaine une alimentation saine et de qualité, accessible à tous et toutes, sans remettre en cause les ressources naturelles de demain« .
Par conséquent, la filière alimentaire du Lien se construit à partir et en direction d’exploitations responsables : les adhérent·e·s sont orienté·e·s vers des magasins et des producteurs liés à l’agriculture paysanne ; les restaurateurs et les traiteurs sont incités à se fournir auprès d’eux. 

Appuyer
des politiques publiques

en nouant des partenariats avec des collectivités

Comme les particuliers, les entreprises et les associations, les collectivités peuvent elles aussi adhérer au Lien.
De multiples partenariats ont déjà été expérimentés en France (Lyon, Bordeaux, Bayonne, Nancy, Angoulême, Brest,…) : bonification d’aides ou subventions en monnaie locale, paiements de certains services publics (bibliothèques, piscines…), appels d’offres avec tout ou  partie du règlement en monnaie locale. Tous participent au soutien de l’économie locale.

Particuliers

Devenez acteur de la transition
en réglant vos achats en Liens !

Avec le Lien numérique, adhérez en 5 minutes et agissez dès maintenant.